Vous utilisez un raid pour stocker vos données ? Sachez que ce type de support de stockage n’est pas à l’abri des pannes. Lorsqu’une telle situation survient, vous devez recourir à une opération de récupération de données. Zoom sur cette opération.

Quand récupérer des données sur un raid

Le raid matériel désigne un Raid classique qui est construit sur une carte. Ce type de support de stockage est connu pour être particulièrement fiable sauf qu’il n’est pas à l’abri des pannes. Deux types de pannes peuvent se produire avec un raid matériel à savoir la panne logicielle et la panne matérielle. On parle de panne logicielle lorsque le raid ne présente aucune défaillance matérielle mais que sont contenu n’est pas accessible. En revanche, la panne est dite matérielle si un ou plusieurs composants du raid est défaillant. En fonction de la panne, le spécialiste de la récupération de données choisit la meilleure méthode de récupération.

Comment récupérer les données Raid ?

Vous pouvez envisager de récupérer des données raid s’il dispose du nombre de disque nécessaires pour la récupération. Le cas échéant, la récupération n’est pas envisageable. Si vous insistez, vous devez vous attendre à un taux de récupération réduit. Par ailleurs, si les conditions nécessaires pour récupérer les données sont réunies, il est possible de récupérer l’intégralité des données. Pour ce faire, le professionnel utilise des logiciels de récupération performants et des matériels spécifiques dans le cas d’une panne matérielle.

Les étapes de récupération de données

Pour récupérer des données sur un raid, le spécialiste du domaine commence par récolter les informations que vous fournissez pour ne citer que le type de raid, la capacité de stockage ou encore les  paramètres de fonctionnement. Il procède ensuite au test de l’état physique des disques disponibles afin d’identifier les plus performants. Ces disques seront utilisés pour reconstruire le Raid matériel.

Le spécialiste de la récupération de données n’intervient pas directement sur les disques composant le Raid afin d’éviter le risque d’effacement des données. Il procède à leur clonage et choisit de créer des fichiers images ou encore des clones physiques. Grâce à cette opération, le contenu des disques ne risquent pas d’être modifié et il serait possible de faire marche arrière au besoin.

Après clonage, le contenu des clones est vérifié pour éliminer les doublons ou encore les disques vierges. Après vérification, le spécialiste procède à la récupération de données pour ensuite les transférer vers un support de stockage sain.