Le Chili, ayant une superficie de 756 102 km2, possède une diversité de paysages qui rivalisent tous de beauté. Le nord chilien, par exemple, compte parmi les incontournables lors des séjours au Chili. Les estivants s’attarderont dans la ville portuaire d’Aricaet non moins une commune du Chili située dans le désert d’Atacama. Arica est surnommée « ville de l’éternel printemps » en raison de son aridité et de sa faiblepluviométrie. Son climat tempéré, son port, les sables de la plage Chinchorro ainsi que la PlayaLaucho, récemment remodelée, et La Licera, une plage discrète, mais populaire, font d’Arica un lieu de villégiature très apprécié.

Mais ce n’est pas tout, cette localitéatypique du Chili recèle des vestiges et des monuments qui datent de la Guerre du Pacifique, ayant opposé le Chili avec deux pays frontaliers : la Bolivie et le Pérou. L’ancien fort qui surplombe la cité, perché sur le Morro d’Arica, en est un bel exemple. Il est aujourd’hui transformé en musée historique et des armes.

S’arrêter à San Pedro de Atacama, un village-oasis du Chili

Localisé dans le nord du pays, San Pedro de Atacama est un village-oasis de 5 000 habitants, juché à plus de 2 400 m d’altitude. Son ambiance coloniale jalousement gardée, ses belles demeures et ses rues pavées sont comme une invite à la flânerie, à ne pas manquer durant un séjour au Chili. L’exploration commence par le musée fondé par le prêtre belge Gustave Le Paige qui relate l’histoire de la région et comporte des articles ethnographiques. Après, les routardsfranchiront le seuil de l’église de San Pedro, un monument national bâti au XVIe siècle.À part cela, San Pedro de Atacama est un point de départ idéal pourdes excursions vers le désert d’Atacama qui abrite le salar éponyme et vers El Tatio, un champ de 80 geysers. Le lagon de Chaxas fait partie d’une réserve naturelle qui se trouve dans ce désert de sel de 8 000 km2. Les vacanciers auront la possibilité d’y croiser des flamants de James et des flamants du Chili. Bien sûr, il reste d’autres hots spots qui valent le détour. Ils feront de magnifiques tableaux photographiques, à savoir le Fort Quitor, les sources thermales de Puritama, Licancabur qui est le volcan protecteur de San Pedro de Atacama…

Un petit tour rapide à Copiapó

Tant qu’ils sont dans la région d’Atacama, les voyageurs en profiteront pour séjourner à Copiapó. L’endroit renferme les plus hauts volcansdes Andes, encore actifs, et dont l’attitude avoisine les 6 000 m. Rien que ça vaut la peine que les globe-trotters consacrent un peu de leurs séjours Chili. L’aventure ne s’arrête pas là, car il reste un autre hot spot à atteindre : la LagunaVerde. Il s’agit d’un petit lac vert hypersalin qui se niche en pleine montagne, à 4 200 m d’altitude. Tel un aimant, il attire les touristes de tout horizon qui bravent le vent. Le froid et le mal aigu des hauteurs. En plus de posséder des thermes alimentés par le volcanisme, la lagune est le lieu de rendez-vous des amateurs de sports extrêmes.